Nous suivre ailleurs

Jonah Bolden

Jonah Bolden, l’autre australien qui brille

Avec un jeune australien qui éblouit Philadelphie, il est facile d’oublier qu’un autre australien brille également ….à Tel Aviv.

Jonah Bolden, sélectionné en 36ème position de la draft 2017, est un joueur clé du Maccabi Tel Aviv en championnat ainsi qu’en Euroleague. Il montre là-bas un aperçu de ses qualités, qu’il pourrait éventuellement apporter à Philadelphie.

S’il y a bien une personne qui n’oublie pas Bolden, c’est bien Bryan Colangelo, le General Manager des 76ers, qui s’est rendu sur place lundi pour superviser le développement du jeune australien.

Avec des pourcentages aux shoots très prometteurs et une polyvalence des deux côtés du terrain, Bolden est le type de joueur qui peut parfaitement trouver sa place dans l’effectif des 76ers.

Il faut savoir que la vision des 76ers concernant Bolden a beaucoup évolué depuis le 22 juin dernier.

Premièrement, l’idée était d’envoyer Bolden à l’étranger afin qu’il y poursuive son développement. 

Puis, vinrent les ligues estivales, l’élément déclencheur. Le natif de Sydney fut plus que convaincant, avec une production statistique moyenne de 8,8 points, 6,3 rebonds et 1,6 passes par match, en 8 rencontres de Summer League, à Salt Lake City et Las Vegas.

Dès lors, les 76ers commencèrent, selon plusieurs sources proches de l’équipe, à chercher un moyen de conserver Bolden à Philadalphie pour la saison 2017-2018. Un two-way contract était envisagé mais la nature de ce type d’engagement contractuel, par essence temporaire, et la signature de Furkan Korkmaz qui privait les 76ers d’une place disponible dans le roster ne laissait guère d’autres options. Bolden devait être envoyé à l’étranger.

Après des négociations avec l’Etoile Rouge de Belgrade, le club formateur de Bolden, c’est finalement au Maccabi Tel Aviv, l’une des meilleures équipes d’Europe, que le prospect australien fourbira ses armes.

L’éclosion

Là-bas, Bolden impressionne. Il a terminé son dernier match, mercredi, avec 23 points, 10 rebonds, 3 passes et 3 interceptions dans la victoire contre Ironi Nahariya, ce qui lui valut le titre de MVP du match.

Peu de matchs suffirent pour que les observateurs constatent la polyvalence de ce joueur, et notamment de son shoot à 3 points. Il s’illustra dans ce domaine fin octobre avec deux bonnes performances consécutives. Tout d’abord avec un match à 11 points, dont 9 inscrits derrière l’arc (3 sur 6 à 3 points) puis avec un match à 20 points, à 7/8 aux shoots, dont un probant 4 sur 5 à longue distance.

Depuis, Bolden ne cesse d’exposer à la face de l’Europe le raffinement de sa panoplie offensive, sa capacité à scorer près du panier ou à s’écarter mais aussi sa polyvalence de l’autre côté du parquet. Il est parfaitement capable de défendre plusieurs positions, et à cela s’ajoute un sens du rebond assez développé.

Son match contre Zalgiris, le 30 novembre, résume parfaitement la polyvalence de Bolden. Il réalisa une performance monstrueusement complète : 6 points, 10 rebonds, 4 passes, 5 interceptions et 4 contres.

Ce type de performance donne un aperçu de ce qu’il peut apporter aux 76ers. Son jeu à 3 points ne cesse de s’améliorer. Sa complémentarité avec son coéquipier australien Ben Simmons et Joël Embiid ne fait aucun doute. Il ne faut pas oublier qu’il est très mobile, et donc parfaitement capable de suivre le rythme des 76ers imposé par Simmons, puis par Fultz, lorsqu’il sera de retour sur les parquets.

La capacité de Bolden à protéger le cercle ou à défendre sur plusieurs postes, peut inciter Brett Brown à lancer un cinq très dynamique et polyvalent, sans perdre quoi que ce soit d’un point de vue défensif.

Cependant, de nombreuses interrogations subsistent sur Bolden, notamment sur son jump-shot, ou sa capacité à défendre un « Big Man » en NBA. Même s’il se débrouille déjà bien dans ce domaine au Maccabi, le niveau physique en NBA reste bien au-dessus.

Son avenir

Après le transfert de Jahlil Okafor et Nik Stauskas (et un second tour de draft 2019 des Knicks) en échange de Trevor Booker, Bolden a réagi avec un tweet assez flou.

Selon plusieurs sources, ce transfert garantira une place pour Bolden dans l’effectif pour la saison 2018-2019, tous les signaux sont au vert pour lui.

Jusque-là, Bolden va très probablement finir la saison au Maccabi, qui connaît son calendrier en Europa League, avec notamment un match difficile contre le CSKA Moscou. Il faut aussi que le Maccabi Tel Aviv maintienne sa place de leader en championnat.

Bolden a déjà prouvé de quoi il était capable et il pourrait, dès la saison prochaine, avoir l’opportunité de faire mieux aux 76ers.

 

Traduction d’un article d’Olgun Oluc : Jonah Bolden has been balling in Israel giving 76ers fans a glimpse of what to expect next season 

 

Commentaires
Publicité

Facebook

Archives

En lire plus Jonah Bolden